Somalie : le FMI suspendra son aide si les élections sont retardées

Le Fonds monétaire international (FMI) mettra un terme à ses programmes de financement en Somalie si les élections sont retardées. L’institution évalue actuellement le niveau d’exécution du plan mis en place avec les autorités du pays. Ledit plan porte entre autres sur des réformes à mettre en œuvre par le gouvernement somalien. L’une de ces dernières concerne la tenue des élections, une condition nécessaire pour boucler l’évaluation entamée par le FMI d’ici mai 2022. Passés ce délai, « les programmes se terminent automatiquement » avertit Laura Jaramillo Mayor, cheffe de mission du FMI en Somalie.

Une fois ces programmes suspendus, la Somalie perdra l’aide budgétaire accordée par ses partenaires. Elle aura plus de difficultés à conclure des accords avec ses créanciers pour la réduction ou l’annulation de ses dettes actuellement estimées à plus de 5 milliards $. Les dirigeants somaliens s’étaient engagés à organiser les élections parlementaires au plus tard le 25 février 2022. Ces dernières devraient entraîner l’élection du nouveau Chef d’Etat somalien. La Somalie est actuellement dirigée par Mohamed Abdullahi Mohamed, dit Farmajo. Le mandat de celui-ci s’est achevé depuis février 2021, mais il refuse de laisser le pouvoir. Il est accusé d’empêcher la tenue des élections.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *