Le FMI prévoit de nouveaux DTS pour l’Afrique

Le Fonds monétaire international (FMI) pourrait fournir de nouveaux Droits de tirage spéciaux (DTS) aux pays africains. C’est ce qu’a annoncé la directrice générale de l’institution financière, Kristalina Georgieva. Cette nouvelle allocation permettra de se rapprocher davantage de l’objectif de mobiliser 100 milliards $ pour l’Afrique. Pour l’instant, les fonds collectés par les pays développés ne représentent que 33 % de la somme visée.

Le continent africain a d’importants besoins financiers pour faire face à la triple crise qui mine son économie : Covid-19, réchauffement climatique, instabilité politique et sécuritaire. Il faudrait des centaines de milliards $ pour résoudre ces problèmes de manière efficace. Selon le FMI, l’Afrique aura besoin de 285 milliards $ pour inverser les effets de la pandémie mondiale d’ici 2024. Des fonds qu’elle a du mal à mobiliser en raison de plusieurs facteurs. Les causes exogènes concernent principalement la réticence de certains et du non-respect des engagements pris par d’autres.

A l’Accord de Paris, les pays riches se sont engagés à fournir 100 milliards $ par an pour l’Afrique. 7 ans plus tard, ces promesses ne sont toujours pas tenues. Très récemment, l’Union européenne s’est engagée à investir plus de 170 milliards $ dans des projets importants en Afrique au cours des prochaines années.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *