Guinée équatoriale : Chevron veut vendre des actifs pétroliers pouvant lui rapporter 1 milliard $

La société américaine Chevron cherche à vendre ses participations dans trois gisements de pétrole et de gaz en Guinée-Équatoriale. Elle compte sur la hausse des prix des hydrocarbures pour tirer profit de cette vente. Les cours de pétrole et de gaz sont à leur plus haut niveau depuis plus de 7 ans, rapporte Reuters. Selon des sources proches du dossier, la cession d’actifs pourrait rapporter 1 milliard $ à Chevron.

Chevron veut vendre ses participations en Guinée-Équatoriale, moins de deux ans après les avoir acquises. Elle avait déboursé une somme de 13 milliards $ pour racheter les actifs qu’elle possède aujourd’hui dans ce pays d’Afrique. L’entreprise américaine a précédemment indiqué qu’elle voulait se concentrer sur les actifs les plus rentables. Ces derniers se trouvent notamment aux Etats-Unis et au Kazakhstan.

Chevron a recruté la banque d’investissement Jefferies pour mener l’opération de vente. Contactés, Chevron et Jefferies ont tous les deux refusé de commenter l’information. Chevron détient une participation de 38% dans le champ pétrolier d’Aseng et le champ de gaz naturel de Yolanda dans le Bloc 1 en Guinée-Équatoriale. Il possède également 45% de parts dans le champ de gaz et de condensat d’Alen dans le Bloc O.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *