Mali : le défaut de paiement excède les 93 millions $

Le défaut de paiement de l’Etat malien porte désormais sur plus de 93 millions $ d’obligations. Cela ressort des données de l’Agence de la dette de l’Union monétaire ouest-africaine (Umoa-Titres). Le Mali est entré en défaut de paiement depuis la fin du mois de janvier 2022. C’est la quatrième fois qu’il rate le remboursement des emprunts qu’il a levés sur le marché régional. La junte au pouvoir justifie cet état de choses par les sanctions qui lui ont été imposées par l’UEMOA et la CEDEAO. Des mesures qui pèsent sur sa situation économique et financière.

« Il convient de noter que cet incident de paiement survient dans un contexte où l’Etat malien fait l’objet de sanctions (…) » indique Umoa-Titres dans une note citée par Reuters. Le Mali devrait rembourser une douzaine de bons assimilables du Trésor (BAT) au cours de cette année. Le prochain qui devrait être remboursé arrivera à échéance le 28 février 2022. Il porte sur des obligations de 71,68 millions $.

Le non-remboursement des emprunts levés par le Mali constitue un véritable problème pour les institutions bancaires du pays. « Si la situation actuelle persiste pendant plusieurs mois, elle pourrait poser un risque important pour la liquidité des banques maliennes » a déclaré Mik Kabeya, vice-président et analyste principal chez Moody’s Investors Service. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *