Le plus grand producteur de brut africain en pénurie pétrolière

Le Nigéria, le plus grand producteur de brut en Afrique, fait actuellement face à une grave pénurie de produits pétroliers. Une situation résultant de l’interdiction d’importer de l’essence frelatée dans le pays. En effet, quatre négociants présents au Nigéria importent des produits pétroliers qui ont endommagé plusieurs motos et véhicules la semaine dernière. Ce qui a conduit la compagnie nationale pétrolière (NNPC) à lancer une opération visant à retirer ce carburant frelaté du marché nigérian. 

Par conséquent, de longues files d’attente s’étendent sur des centaines de mètres au niveau des stations d’essence dans le pays. Des Nigérians sont obligés de se rendre dans les stations à 03h du matin (GMT) pour vite trouver du carburant. Une stratégie qui ne réussit pas tout le temps. « Je me suis réveillée très tôt pour pouvoir faire le plein, mais vu la queue, je ne suis pas prête d’en avoir avant 08h » confie une avocate nommée Shade Adisa, citée par Le Monde.

Le manque de carburant dans le pays a entraîné un déficit d’accès à l’électricité. D’autant plus qu’une bonne partie des Nigérians recourt à des groupes électrogènes pour obtenir de l’énergie. En effet, 43% de la population nigériane n’est pas raccordée au réseau électrique national. Cette pénurie survient dans un pays qui est pourtant le premier producteur de brut en Afrique.

Malgré tout l’or noir qu’il extrait, le Nigéria importe la majeure partie des produits pétroliers raffinés qu’il utilise. Ses raffineries ne sont pas capables de traiter toute sa production. Une situation qui devrait toutefois changer dans les mois à venir, grâce à la méga-raffinerie construite par le groupe Dangote. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *