Algérie : l’entreprise italienne Saipem condamnée à payer une amende de 218 millions $ pour corruption

L’entreprise Saipem a été condamnée par la justice algérienne à payer une amende de 218 millions $. Cette société italienne est accusée de corruption dans une affaire d’appel d’offres qui a été lancé en 2008 par la société publique Sonatrach. Cet appel d’offres porte sur l’attribution du contrat GNL3 Arzew concernant la construction d’une usine de liquéfaction de gaz à train unique. Saipem aurait soudoyé des responsables algériens pour obtenir ce marché. La condamnation de la justice algérienne tombe à un mauvais moment pour Saipem. 

Ce dernier fait actuellement face à « une détérioration significative » qui pourrait réduire ses bénéfices de base d’un milliard d’euros. L’entreprise italienne doit également rembourser une dette de 4,5 milliards $. Elle étudie actuellement un plan de restructuration. Saipem compte résoudre ses problèmes grâce aux négociations qu’il mène actuellement avec des investisseurs. Des pourparlers qui devraient permettre à la société italienne d’obtenir un financement pour relancer ses activités. Jusqu’à présent, Saipem dit ignorer les raisons de la décision de la justice algérienne. Il a décidé de faire appel de ce verdict. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *