RDC : le gouvernement doit plus de 175 millions $ d’arriérés à ses ambassades

Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) doit régler plus de 175 millions $ d’arriérés dûs à ses ambassades. Ce sont des dettes liées à une mauvaise gestion des charges au sein de ces représentations diplomatiques. On compte notamment des arriérés de salaires, de loyers, des frais de rapatriement et même des frais funéraires (pour les diplomates morts à l’étranger). Autant de dettes qui se sont accumulées depuis 2006.

L’information a été confirmée par le ministre congolais des Affaires étrangères, Christophe Lutundula. « (…) L’héritage est lourd, c’est le produit de plusieurs années, pas de démagogie » a-t-il commenté au micro de RFI. Il indique toutefois que ces dettes peuvent être réglées en une année. Pour ce faire, une évaluation a été faite et les autorités ont pu mettre sur pied, une feuille de route.
Le remboursement des arriérés devrait bientôt commencer avec un budget initial de 10 millions $. La priorité sera d’abord accordée aux salaires et aux loyers non payés depuis 2020 jusqu’à ce jour. L’accent sera également mis sur le remboursement des « frais de rapatriement des diplomates rappelés (…) et des frais funéraires ».

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *