Mali : Assimi Goïta ne sera pas président après la transition

Le colonel Assimi Goïta ne sera pas candidat à l’élection présidentielle à l’issue de la transition en cours. Cela ressort d’un projet de loi de la junte malienne, consulté par l’AFP. Les militaires souhaitent ainsi écarter toute suspicion concernant la reconduite du pouvoir militaire en place. « Le président de la transition n’est pas éligible aux élections présidentielle et législatives » indique le texte.

Le présent projet de loi ne précise pas la date des élections. Il renseigne toutefois sur la durée de la transition qui reste « fixée conformément aux recommandations des Assises nationales de la refondation ». La semaine dernière, la junte au pouvoir a créé un groupe visant à assurer la transition au Mali. Ce groupe est composé des membres de la Commission économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de l’Union africaine (UA), et de l’Organisation des Nations unies (ONU).

Le Mali ressent depuis quelques semaines, l’impact des sanctions qui lui ont été imposées. Le gouvernement en place a récemment demandé à l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) de lever les restrictions financières prises contre le pays. En effet, indique-t-il, ces sanctions finiront par avoir « des conséquences socio-économiques graves et inévitables pour les populations du Mali et de la sous-région ».

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *