La RDC menacée par la famine

La République démocratique du Congo (RDC) pourrait bientôt franchir le seuil de la famine généralisée. La population a du mal à se nourrir. « Il est difficile de manger ici. Il n’y a pas de champs, pas de nourriture, la vie est dure » a déclaré Albertine Nzale citée par Le Monde. Elle est la grande cheffe coutumière d’une localité rurale de la grande banlieue de Kinshasa.

La famine, qui touchait uniquement les régions en conflits contre les insurgés dans le pays, s’étend de plus en plus sur tout le territoire congolais. Une situation renforcée par la crise de Covid-19 et les récentes résurgences des maladies comme Ebola. En novembre dernier, le Programme alimentaire mondial (PAM) affirmait qu’un Congolais sur quatre était touché par la crise alimentaire. Pour apporter une certaine aide, l’institution onusienne s’est associée au Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) et au gouvernement congolais.

Les trois partenaires ont lancé le projet de distribution d’argent aux habitants. Les ménages recevaient au moins 402 $ chacun. On compte à ce jour 21 000 ménages bénéficiaires. Il faudra cependant plus de soutien pour arriver à enrayer la famine qui s’annonce. Selon Mathilde Vaultier, cheffe du Bureau du PAM en RDC, « on est à un pas de la faim » dans ce pays d’Afrique centrale. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *