Nigeria : de nouvelles règles de change de monnaie pour favoriser la production des biens de substitution

La Banque centrale du Nigeria prévoit de modifier les règles de change de monnaie pour favoriser la production locale des biens de substitution aux produits les plus importés. Il s’agit d’une mesure visant à réduire la demande en dollar américain et à valoriser le Naira. Le régulateur financier compte notamment cibler les acteurs économiques « qui réalisent de véritables progrès dans le cadre de la campagne de substitution des biens importés et de création d’emplois ». Ceux-ci auront un accès prioritaire aux devises étrangères lors des changes de monnaie. Les importateurs des principaux produits de consommation pourraient quant à eux avoir un accès plus réduit que d’habitude.

Le Nigeria est actuellement confronté à une baisse de ses réserves en devises étrangères. Celles-ci sont tombées à 39,9 milliards $ le 3 février dernier, soit le niveau le plus bas depuis le dernier trimestre 2021. Le pays a une forte dépendance vis-à-vis des produits pétroliers raffinés bien qu’il soit un géant de la production de brut en Afrique. La situation devrait toutefois changer, voire être inversée, avec l’inauguration de la raffinerie de Dangote. Le pays importe également assez de produits alimentaires. En 2019, il en a commandé pour 3,6 milliards $. Les denrées alimentaires les plus achetées sont le riz, le poisson, le blé et le sucre.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *