Guinée-Bissau : la CEDEAO enverra une mission militaire pour garantir la stabilité nationale

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a annoncé hier, le déploiement de ses troupes en Guinée-Bissau. La mission militaire ira s’assurer de la stabilité politique dans le pays après le coup d’Etat manqué de cette semaine. L’envoi des forces du bloc régional a été décidé au cours d’un sommet qui s’est tenu hier à Accra. L’Organisation n’a pas donné de détails sur l’effectif des forces armées à envoyer ou la date de leur déploiement en Guinée-Bissau.

Les autorités du pays ont lancé des enquêtes pour traquer les commanditaires du putsch. Selon le gouvernement, il s’agirait d’un complot bien financé et étroitement planifié, rapporte Reuters. L’attaque perpétrée par les putschistes a eu lieu lors du Conseil des ministres. Les assaillants étaient en civil, passant inaperçus jusqu’à la salle du Conseil où ils ont pris les participants par surprise. « Le mode d’action des agresseurs révèle clairement que le but de l’attaque armée était d’assassiner toutes les autorités présentes dans la salle » indique le communiqué du gouvernement.

L’attaque a causé 11 morts dont sept membres de sécurité qui ont ainsi réussi à sauver la vie du président guinéen et du Premier ministre. Selon Embalo, il est peu probable que l’armée soit impliquée dans la tentative de coup d’Etat. D’autant plus que c’est l’armée qui a su prendre la situation sous contrôle. Le coup d’Etat tenté cette semaine est le 10e qu’a connu la Guinée-Bissau depuis son accession à la souveraineté internationale. Un seul président démocratiquement élu a pu finir avec succès son mandat après l’indépendance.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *