Bénin : le gouvernement impose des taxes sur l’exportation des produits alimentaires

Le gouvernement béninois a décidé au dernier Conseil des ministres d’instaurer des taxes sur l’exportation des produits alimentaires. Il s’agit notamment du manioc (même transformé), du riz paddy, de l’igname, des noix de cajou et du soja. L’Etat appliquera désormais un « taux de majoration du prix moyen de vente de l’ordre de 20% pour les produits dont les besoins de consommation interne sont très élevés », rapporte Commod Africa. Ce prélèvement sera de « 10% pour les produits dont l’offre dégage un excédent par rapport à la demande nationale ».

Ces mesures ont été prises en raison de la hausse des prix des produits alimentaires. Le gouvernement veut donc réduire les cours de ceux-ci. L’objectif étant d’« assurer notamment la disponibilité intérieure nécessaire à la consommation nationale ». Pour les exportations par voie terrestre, l’Etat recevra une « redevance supplémentaire de sécurisation ». Elle sera de 10 FCFA/kg pour le karité, 20FCFA/kg pour les noix de cajou, 30FCFA/kg pour le soja, et 50FCFA/kg pour le maïs et le gari. Des recettes qui seront destinées « au soutien des producteurs agricoles » fait savoir le gouvernement. Ce dernier a par ailleurs interdit l’exportation des intrants agricoles. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *