Togo : remaniements dans l’armée face au vent de coups d’Etat frappant la sous-région

Le gouvernement togolais a procédé à des remaniements dans les forces armées. Des remplacements qui surviennent dans un contexte marqué par des coups d’Etat dans la sous-région ouest-africaine. L’exécutif a remplacé le commandant du corps le plus important de son armée, le Régiment Blindé de reconnaissance et d’appui (RBRA). Le colonel Yodi Kpatcha passe ainsi le relai au lieutenant-colonel Palabi Palakiyéme. Le colonel Takougnadi Alognim, jusque-là à la tête du 3e régiment d’infanterie à Témedja dans la préfecture d’Amou, a été remplacé par le lieutenant-colonel Kadanga N’Guwaki. Ledit régiment est une unité très importante dans le système de défense de l’armée togolaise.

Lors de la prise de fonction du nouveau commandant du RBRA, le chef d’État-major a rappelé que la priorité a toujours été la sauvegarde des intérêts de la nation face à la menace terroriste. « Le terrorisme est notre ennemi commun. Les groupes armés terroristes continueront de tenter diverses approches pour mener des incursions meurtrières dans les pays voisins et chez nous, au Togo. C’est pourquoi nous devons rester mobilisés et unis pour apporter une réponse ferme multidimensionnelle à cette guerre asymétrique et sournoise ». C’est qu’avait déclaré le président Faure Gnassingbé lors de son discours à la Nation togolaise.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *