Interpol saisit 4 tonnes d’ivoire en provenance d’Afrique vers l’Asie

L’organisation internationale de police criminelle (Interpol) a effectué plusieurs saisies dans le cadre de sa lutte contre le trafic d’espèces sauvages en provenance d’Afrique vers l’Asie. L’opération a été baptisée « Golden Strike ». Elle a été menée en partenariat avec 23 pays dont 13 africains. Il s’agit du Gabon, de la RDC, du Kenya, du Malawi, de Madagascar, du Nigéria, de l’Ouganda, de l’Afrique du Sud, du Zimbabwe, de la Tanzanie, la Centrafrique, le Cameroun et le Botswana.

La traque a permis de saisir 4 tonnes d’ivoire, 423kg d’écailles de pangolin, 72kg de cornes de rhinocéros. On retrouve également sur l’inventaire d’Interpol, 42 dents de requin et 1336 espèces protégées. Ces importantes saisies dénotent de l’envergure du trafic d’espèces sauvages entre l’Afrique et l’Asie. « Des réponses fortes et coordonnées telles que l’opération Golden Strike sont nécessaires pour lutter contre les activités des groupes criminels organisés transnationaux ». C’est ce qu’a déclaré Ilana de Wild, la directrice de la criminalité organisée et émergente d’Interpol citée par Afrik21.

Le commerce illicite d’espèces sauvages est estimé à 20 milliards $/an. Cela ressort d’une étude intitulée « The Rise of environmental crime » publiée par le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) et Interpol. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *