Burkina Faso : 60 djihadistes tués par l’armée nationale et les forces françaises

L’armée burkinabée et les forces françaises ont abattu une soixantaine de djihadistes dans le nord du pays. L’opération a eu lieu un peu avant le coup d’Etat du 24 janvier dernier. « À quatre reprises, entre le 16 et le 23 janvier 2022, différents groupes de terroristes ont été localisés, identifiés et neutralisés par les forces burkinabées et par les unités de Barkhane » fait savoir l’État-major de l’armée française cité par Le Monde.

« L’objectif était d’aller chercher les terroristes dans leurs zones refuges » poursuit la source. Le bilan de cette opération conjointement menée est « très très bon ». « On continue le combat contre les terroristes en coordination avec les partenaires, les forces armées burkinabées » indique l’État-major. Le Burkina Faso fait face depuis plusieurs mois à l’émergence des attaques terroristes sur son territoire.

Une situation qui a d’ailleurs poussé la population à demander la démission du gouvernement puis du président Roch Marc Christian Kaboré. Le gouvernement a démissionné, mais le président a été renversé lors d’un coup d’Etat. La junte au pouvoir dit cependant avoir « plus que jamais besoin de ses partenaires ». 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *