Afrique : la BAD investira 3 milliards $ dans l’industrie pharmaceutique

La Banque africaine de développement (BAD) s’est engagée à investir 3 milliards $ dans l’industrie pharmaceutique africaine. L’annonce a été faite par le président de l’institution, Akinwumi Adesina. Il s’exprimait ainsi le week-end dernier suite à une visite à l’Institut Pasteur de Dakar. Les fonds promis permettront de renforcer le secteur pharmaceutique sur le continent. L’objectif de la BAD est d’inverser la dépendance vis-à-vis de l’extérieur pour l’approvisionnement en produits et équipements médicaux.

« L’Afrique ne peut pas toujours dépendre d’un système qui produit tout ce qui est lié aux vaccins, aux tests » dénonce Adesina. En effet, le continent importe entre 80% et 95% de ses produits pharmaceutiques, rapporte l’Agence Anadolu. « L’Afrique doit avoir la capacité de gérer tout ce qui est lié au Covid-19 en étant capable de faire des tests » soutient Adesina. Le continent doit aussi être en mesure « d’avoir accès aux vaccins, mais aussi de pouvoir les produire sur place » poursuit-il. L’Afrique ne devrait plus « laisser la santé de 1,4 milliard de personnes à la générosité des autres » a-t-il martelé. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *