41 pays africains verront leurs monnaies déprécier d’ici fin 2022 selon l’EIU

Le dernier rapport de l’Economist Intelligence Unit (EIU) prévoit une dépréciation des devises de 41 pays africains d’ici la fin de l’année en cours. Les Etats les plus concernés par cette situation sont l’Ethiopie et le Soudan. La baisse de la valeur de leurs monnaies serait due aux risques qui pèsent encore sur les économies africaines. Des risques qui pourraient compliquer la mise en œuvre de certains accords commerciaux et des projets d’investissement en Afrique. Une telle dépréciation viendra augmenter la pression inflationniste. Cette dernière a déjà connu une hausse au cours des derniers mois.

« On s’attend à une volatilité accrue des monnaies compte tenu des facteurs variés et contradictoires qui vont s’abattre sur la région ». C’est ce qui ressort du rapport de l’EIU cité par l’Agence Ecofin. Entre autres facteurs, on peut citer « les effets durables de la pandémie et les reprises économiques modestes ». Il y a également « les finances nationales tendues et les marchés des matières premières haussiers ». Il ne faut pas oublier « la recherche de rendement par les investisseurs internationaux ». D’autant plus que la Banque centrale américaine s’apprête à rehausser ses taux directeurs. Ce qui fera chuter la valeur des obligations des pays pauvres, dont plusieurs Africains. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *