L’Afrique pourrait importer 40% de la production mondiale de riz en 2022

L’Afrique pourrait consommer jusqu’à 40% du riz commercialisé dans le monde en 2022, soit 20 millions de tonnes. Cette hausse serait due à la contre-performance enregistrée dans le domaine de la production rizicole en Afrique au cours de l’année dernière. Le réchauffement climatique et ses conséquences ont fortement impacté la saison 2020/2021. La sécheresse et les inondations n’ont pas permis d’obtenir des récoltes suffisantes pour nourrir le continent. À ces facteurs, s’est ajouté le manque récurrent d’engrais pour nourrir les terres africaines.

La production continentale n’a pas augmenté en 2021 alors que la demande a, quant à elle, progressé d’environ 3%, rapporte RFI. La hausse de la demande s’explique entre autres par la croissance démographique, explique Patricio Mendez del Villar, chercheur au Centre de recherche agronomique pour le développement (Cirad). La demande a notamment cru dans les pays comme le Mali. Les importations hors-Afrique de ce dernier devraient encore bondir maintenant que le pays est sous embargo au sein de la CEDEAO.

D’après le département américain de l’Agriculture (USDA), le Mali devrait importer 80% de riz supplémentaire en 2022 par rapport à l’année précédente. La situation qui prévaut actuellement dénote de l’incapacité actuelle du continent à atteindre l’autosuffisance alimentaire à court terme. D’autant plus que les importations de produits de base pourraient encore augmenter au cours de cette nouvelle année. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *