Ouganda : la Banque centrale réduit le montant des payements par chèque de 50%

En Ouganda, le montant de payement autorisé par chèque a été réduit de 50% par la Banque centrale. La somme permise est désormais plafonnée à 2750 $, rapporte l’Agence Ecofin. Cette mesure a été adoptée par le régulateur financier pour stimuler les paiements m électroniques dans le pays. Elle ne s’applique cependant pas lorsque l’émetteur du chèque et le récepteur détiennent un compte dans la même banque où s’effectue la transaction. Elle ne concerne pas non plus, les chèques au guichet automatique, indique Emmanuel Tumusiime-Mutebile, gouverneur de la Banque centrale.

L’Ouganda cherche à renforcer l’adoption des solutions financières électroniques dans le pays. L’objectif est de développer l’économie numérique, mais surtout de contribuer à la mobilisation des recettes de l’Etat. D’autant plus que le gouvernement a imposé une taxe sur les transactions numériques en 2021. Malgré cette dernière, les autorités ont remarqué que la valeur des transferts d’argent mobiles a progressé d’environ 32% par rapport à 2020. Ce qui explique leur engouement pour la promotion des transactions électroniques pouvant générer plus de recettes à l’Etat. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *