La valeur des obligations levées par le Ghana chute de 10% en 10 jours

Le prix des obligations levées par l’Etat ghanéen a chuté de 10% en 10 jours, rapporte Bloomberg. Le taux d’intérêt continue sans cesse de monter, aggravant ainsi la situation économique du pays. Le Ghana est victime d’un désintérêt croissant de la part des investisseurs internationaux qui estiment que le refinancement de la dette du pays est une option à écarter à l’avenir. Autrement dit, le Ghana aura beaucoup de mal à lever d’autres obligations sur le marché international. Un état de choses que fustige le ministère ghanéen des Finances.

Ce dernier essaye tant bien que mal de convaincre les investisseurs de la relance économique du pays. L’objectif est de faire renaître l’intérêt de ces derniers. Selon le ministère, la baisse de la valeur des obligations ghanéennes ne traduit pas la situation économique du pays qui se relance plutôt bien. « La hausse des taux d’intérêt de nos obligations ne reflète ni les solides fondamentaux sous-jacents de l’économie ghanéenne, ni notre relance économique rapide » a-t-il déclaré.

Ce n’est toutefois pas l’opinion de l’agence de notation financière Fitch Ratings. Cette dernière a revu à la baisse, la note de défaut émetteur du Ghana qui passe ainsi de B à B- avec perspective négative. Cette dégradation est notamment due au « contexte d’incertitude quant à la capacité du gouvernement à stabiliser la dette ». 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *