Le vol de brut a fait perdre 3,5 milliards $ au Nigéria en 2021

Le vol et la contrebande du pétrole brut a fait perdre 3,5 milliards $ à la République fédérale du Nigéria en 2021. Cela ressort d’un rapport réalisé par les agences gouvernementales régulant le secteur de l’or noir dans le pays. Le premier producteur de brut en Afrique a perdu près de 200 millions de barils de sa matière première. C’était au cours des 11 premiers mois de l’année écoulée.

Cette perte est moindre que celle enregistrée au cours des dix dernières années. En effet, le secteur pétrolier nigérian a perdu une moyenne de 10 milliards $/an depuis 2009. C’est ce qu’indique la Charte des ressources naturelles du Nigéria (NNRC). Un manque à gagner toujours dû au vol et à la contrebande de brut dans la plus grande économie d’Afrique. La situation s’est aggravée durant la dernière décennie. Cela est dû au vieillissement des infrastructures pétrolières.

La fragilisation des pipelines a permis aux voleurs de récupérer plus facilement du brut. Elle est d’ailleurs l’une des causes principales des fuites et des déversements de pétrole dans le Delta du Niger. La quantité de brut volé au Nigéria est vendue sur le marché noir de certains pays voisins tels que le Bénin et le Cameroun. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *