Nigéria : Barrick Gold et Rio Tinto expriment leur intérêt pour le secteur minier

Les compagnies canadienne Barrick Gold et anglo-australienne Rio Tinto ont exprimé leur intérêt pour le secteur minier nigérian. C’est ce qu’a déclaré le ministre nigérian des mines, Olamilekan Adegbite lors d’une conférence sur l’exploitation minière à Riyad. Les deux entreprises « étudient actuellement les opportunités du marché nigérian ».

Le Nigéria cherche à attirer assez d’investisseurs dans le secteur des mines. Son objectif est de diversifier son économie fortement pétrolière en réduisant sa dépendance vis-à-vis de l’industrie de l’or noir. Pour l’instant, le secteur minier contribue à moins de 1% du PIB nigérian. Une situation qui devrait changer d’ici quelques années selon les autorités nigérianes.

Le pays dispose d’importantes réserves d’or, de zinc, de plomb et de minerai de fer, etc. Le ministre Adegbite a annoncé l’intention du gouvernement fédéral de vendre des permis d’extraction d’or, de lithium et de cuivre. L’appel d’offres devrait être lancé « plus tard » au cours de l’année 2022.

Thor Explorations est la première compagnie à investir dans les mines nigérianes. Il développe actuellement le premier projet aurifère industriel du pays. Il a coulé sa première quantité d’or en juillet dernier et vise à atteindre une production de 85 000 onces par an. C’est la réussite de ce premier projet minier qui a suscité l’intérêt des compagnies Barrick Gold et Rio Tinto selon le ministre Adegbite. Thor Explorations donne ainsi « le bon signal aux investisseurs » s’est-il réjoui. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *