L’Asecna condamne la violation de l’espace aérien malien par un avion français

L’Asecna condamne la violation de l’espace aérien malien par un avion français

L’Agence pour la sécurité de navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna) a fortement condamné la violation de l’espace aérien malien par un avion militaire français. Ce dernier a survolé le Mali le mardi passé, malgré les interdictions en vigueur. L’aéronef est de type A400 immatriculé FRBAN, selon le communiqué du gouvernement de transition malien. Il « a effectué un vol sur le trajet Abidjan-Gao-Abidjan ». Il a « éteint son transpondeur pour ne pas être identifié » et a « coupé la communication avec les organismes maliens de contrôle aérien ». Un acte que condamne non seulement l’Asecna, mais aussi le gouvernement de transition malien.

Ce dernier « décline toute responsabilité relative aux risques auxquels les auteurs de ces pratiques pourraient s’exposer, en cas de nouvelle violation de (son) espace aérien ». Contacté par Reuters, le ministère français des Forces armées n’a pas répondu à la demande de commentaires des journalistes.

Pour l’Asecna, ce vol viole les sanctions imposées par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Ces dernières, soutenues par la France, portent entre autres sur la suspension des liaisons aériennes avec le Mali jusqu’à nouvel ordre, pour non-respect du calendrier prévu pour tenir les élections.

Le gouvernement malien a appliqué le principe de réciprocité aux pays membres de la CEDEAO et aux Etats qui les soutiennent. Ce qui entraîne ainsi, une interdiction pour les aéronefs de la CEDEAO et de la France de survoler le Mali. Une déduction que rejette toutefois une source militaire française contactée par Reuters. D’après cette dernière, « ce qui a été rapporté par l’Asecna est infondé. Les sanctions de la CEDEAO ne concernent rien en rapport avec les opérations militaires ».

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *