Afrique : les compagnies aériennes ont perdu 8,5 milliards $ en 2021

Les effets de la crise due à la pandémie de Covid-19 continuent de peser sur l’industrie du transport aérien. En 2020, les compagnies aériennes africaines ont perdu 10,21 milliards $. L’année dernière, elles ont réalisé un manque à gagner de 8,5 milliards $. Cela ressort du nouveau rapport de l’Association des compagnies aériennes africaines (AFRAA). Bien qu’elle soit moindre que celle de 2020, cette perte enregistrée en 2021 dépasse les PIB du Burundi et de la Somalie réunis.

Elle s’explique par le maintien de certaines mesures restrictives dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. Il faut ajouter à cela, les interdictions de vol imposées à certains pays africains. Cela est dû à la prédominance de la Covid-19 sur leur territoire. Le cas le plus récent concerne les Etats d’Afrique australe où l’apparition du variant Omicron a suscité la méfiance de plusieurs pays du monde. Ceux-ci leur ont donc fermé leurs frontières.

Il aura fallu crier à la discrimination sanitaire pour que les mesures d’interdiction de vol soient levées par certains pays comme les Etats-Unis d’Amérique. L’AFRAA prévoit toutefois une embellie pour l’année qui démarre. Celle-ci sera caractérisée par l’assouplissement des mesures et la reprise des vols. Le trafic aérien africain devrait enregistrer 67 millions de passagers en 2022 contre 43 millions en 2021, selon l’association. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *