Afrique du Sud : les ressources de l’Etat ont été constamment pillées sous Jacob Zuma

La Commission judiciaire mise en place pour enquêter sur le régime de Jacob Zuma a transmis un premier rapport au président Cyril Ramaphosa. Il en ressort l’Etat sud-africain a été « capturé » au cours des différents mandats de l’ex-président. Les coffres de la République ont été constamment « pillés » durant les neuf années de son règne, rapporte Bloomberg.

Selon la commission judiciaire, le gouvernement de Jacob Zuma a abusé des processus de passation des marchés publics. Ces derniers ont été attribués de façon inappropriée aux entreprises détenues par des proches du régime. Tout ceci a été orchestré dans le cadre d’une vaste corruption qui bénéficiait au Congrès national africain, parti au pouvoir. Le rapport indique que la gestion des entités étatiques sous le règne de Zuma a été un fiasco. Plusieurs accords douteux ont été conclus avec des entreprises privées.

Des actes répréhensibles ont été commis au sein de South African Airways, et du South African Revenue Service, pour ne citer que ceux-là. Le cas de la compagnie aérienne est l’un des plus flagrants. Le régime de Zuma a contraint le conseil d’administration d’autrefois, pourtant compétent, à démissionner. Il a ensuite nommé des membres incompétents au sein du Conseil dont les actions n’ont entraîné que la faillite de la South African Airways.

La Commission judiciaire recommande que de nombreux anciens responsables gouvernementaux et membres du conseil d’administration de certaines compagnies et sociétés nationales sud-africaines soient poursuivis par la police. Elle souligne par ailleurs l’implication de la famille Gupta dans le pillage des ressources de l’Etat sud-africain. Pour rappel, les Gupta ont pendant longtemps exercé une influence sur la gouvernance sud-africaine. Ils avaient des « liens étroits » avec Jacob Zuma. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *