Centrafrique : le SMIG revalorisé à 153% de sa valeur

Le Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) centrafricain a été revalorisé à 153,84% de sa valeur actuelle. Il passe ainsi de 32,64 $ à 50,22 $. Dans la même veine, le Salaire minimum agricole garanti (SMAG) a été amélioré. Il est désormais fixé à 1,73 $ par jour. Le décret mettant en vigueur cette réforme a été signé le week-end dernier par le président centrafricain, Faustin Archange Touadéra.

C’est la première fois que le salaire minimum garanti a été revalorisé ces trente dernières années dans ce pays d’Afrique centrale. L’amélioration du SMIC et du SMAG est une réussite pour les syndicats de travailleurs centrafricains. Ceux-ci avaient menacé de « bafouer le protocole d’accord signé avec le gouvernement via le ministère de la fonction publique » si ce dernier n’augmentait pas les revenus comme requis. « Nous exigeons aussi au gouvernement le paiement en totalité de plusieurs mois d’arriérés de salaire dus aux travailleurs ». C’est ce qu’a déclaré Firmin Zoh-Ponguele, secrétaire général du Groupement syndical des travailleurs de Centrafrique (GSTC), cité par l’Agence Anadolu.

Le groupement demande par ailleurs la réduction des prix du carburant à la pompe. Cela permettra, indique Firmin, d’« alléger le problème de transport parce que nos camarades des taxis et bus ont augmenté les prix des taxis et bus pour essayer d’ajuster leur versement ». Le gouvernement centrafricain a également été appelé à œuvrer davantage pour « l’intégration des jeunes diplômés lésés dans la fonction publique ». 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *