Tchad : le gouvernement accorde une « amnistie fiscale » aux opérateurs économiques

Le gouvernement de transition tchadien a adopté, dans sa Loi des Finances 2022, une nouvelle mesure. Celle-ci vise à accorder une « amnistie fiscale » aux opérateurs économiques. L’annonce a été faite par le ministre du Budget, Tahir Hamid Nguilin. Ladite mesure vise à mieux recouvrer les impôts et les taxes à partir de l’année prochaine. Elle s’inscrit dans le cadre des efforts menés par les autorités de transition pour mobiliser et sécuriser les ressources financières tout en rationalisant les dépenses de l’Etat. 

Le gouvernement tchadien espère attirer plus d’investissements étrangers et booster la relance économique post-covid. Il annonce à cet effet, la facilitation des affaires et du commerce intérieur et extérieur par des mesures incitatives, l’atténuation de certains impôts et taxes, et le plafonnement des pénalités. Hier, le Conseil national de transition a adopté un Budget de 2,24 milliards $ pour l’année 2022.

L’essentiel de ce montant sera consacré à la paix sociale, annonce le gouvernement. Un tel Budget a été adopté en raison de l’amélioration des recettes issues de l’industrie pétrolière et du nouvel accord de financement conclu avec le Fonds monétaire international (FMI). Le Tchad devrait atteindre une croissance économique de 3,7% en 2021. Il avait subi une contraction de -0,6% en 2020 d’après la BAD. Les autorités tablent désormais sur une progression de 4,1% en 2022. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *