Mines : Tesla s’approvisionnera en graphite au Mozambique pour produire ses batteries électriques

Le géant Américain Tesla a récemment conclu un accord avec la compagnie minière Syrah Resources. C’est pour s’approvisionner en graphite au Mozambique. Cette annonce a aussitôt entraîné une hausse de plus de 27% de l’action de Syrah sur la Bourse ASX. Tesla utilisera le matériau actif d’anode (AAM) fourni par la compagnie d’origine australienne pour produire des batteries électriques.

Syrah opère au Mozambique dans la mine Balama. Il prévoit d’augmenter sa capacité de production de 10 000 tonnes de graphite par an pour pouvoir en céder 8 000 tonnes à Tesla. Le contrat signé par les deux parties implique d’agrandir l’usine de production de Syrah. Tesla peut résilier l’accord si l’entreprise minière ne démarre pas la production au niveau de l’usine réhabilitée le 31 mai 2024.

La conclusion d’un tel accord avec Tesla suscitera davantage, l’intérêt des investisseurs pour le graphite mozambicain. Le pays dispose d’environ 2,7 milliards de tonnes de ce minerai dans son sous-sol. La transition énergétique est une aubaine pour lui d’amorcer son développement économique. Il pourra ainsi devenir un acteur majeur de la promotion des énergies renouvelables en Afrique.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *