Côte d’Ivoire : des gestionnaires de points Mobile Money risquent de se retrouver au chômage

Le développement des fintechs en Côte d’Ivoire pourrait provoquer une perte d’emplois pour les marchands indépendants Mobile Money. Les entreprises spécialisées dans les technologies financières gagnent de plus en plus de part sur le marché. Chez elles, les transactions coûtent moins cher que chez les opérateurs mobiles. Les Ivoiriens commencent par préférer les services financiers des fintechs. Avec une telle concurrence et face à un essor remarquable de ces entreprises innovantes, les opérateurs mobiles pourraient casser les coûts de transactions financières.

Cette mesure affectera gravement le secteur des emplois des transactions Mobile Money. D’autant plus que la commission perçue par les marchands Mobile Money sur chaque transaction va aussi chuter. « Les emplois créés par notre activité pourraient disparaître si le mode de rémunération, qui nous est appliqué par les opérateurs classiques, venait à changer avec une réduction des commissions ». C’est ce que déplore Félix Coulibaly, secrétaire général adjoint de Synam-Ci cité par Sika Finance.

En effet, poursuit-il « nous, prestataires de service Mobile Money, étions jusque-là rémunérés par transaction effectuée et sur la base des frais supportés par le consommateur. (…) Mais certains nouveaux opérateurs ont intégré un mode de commissionnement flou qui ne nous permet pas de couvrir nos charges. Ce, alors que leurs services font partie des plus demandés par la population. (…) Notre crainte est que les opérateurs classiques (…) abondent tous vers le nouveau mode de rémunération qui n’aura que pour conséquence de tuer notre activité ».

Ces déclarations ont été faites lors d’un point de presse animé par Synam-Ci et l’Association des Marchands indépendants Mobile Money de Côte d’Ivoire (AMIMOMOCI). Ces deux organisations ont donc lancé un appel aux autorités afin qu’elles régulent davantage le secteur. Elles souhaitent que le régulateur préserve les emplois des marchands Mobile Money. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *