Somalie : le Premier ministre suspendu pour faits de corruption

Le président somalien Mohamed Abdullahi Mohamed dit Farmajo a suspendu le Premier ministre Mohamed Hussein Roble de ses fonctions. Il en a fait l’annonce ce matin dans un communiqué. Roble est accusé d’être impliqué dans des faits de corruption. On lui reproche aussi d’interférer dans une enquête sur une affaire d’appropriation de terres. 

Sa suspension intervient au lendemain d’un différend public entre le président et lui. Cette mésentente porte sur les élections. Roble accuse le président de saboter le processus électoral. Le Premier ministre a déclaré que le Chef de l’Etat ne compte pas organiser « des élections crédibles ». Les actions de Farmajo visent « délibérément à miner le processus électoral à son étape cruciale » dénonce Roble.

Le président a quant à lui affirmé que « le Premier ministre a failli à son devoir de mener une élection qui soit basée sur l’accord du 17  septembre 2020 ». Cet accord est censé servir de guide pour tenir le scrutin. Pour rappel, Farmajo devrait quitter le pouvoir depuis 2017, année durant laquelle son mandat présidentiel s’est expiré. Le peuple exige son départ depuis le début de l’année.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *