30 millions $ pour le projet du gazoduc Nigéria-Maroc

Le projet du gazoduc Nigéria-Maroc bénéficiera d’un apport de 29,75 millions $ de la part de la Banque islamique de développement (BID). L’institution financière a récemment validé le décaissement des fonds. Ces derniers seront dédiés au financement d’une étude entrant dans le cadre de la deuxième phase technique du projet. Ils seront accordés sous forme de subvention. La BID compte mobiliser 50% des coûts de ladite étude qui est évaluée à 90,1 millions $, rapporte Sika Finance.

Le projet du gazoduc Nigéria-Maroc a été lancé en 2016. L’infrastructure s’étendra sur une longueur de 5000 km. Elle traversera 14 pays. On peut citer entre autres le Bénin, le Togo, le Ghana, la Côte d’Ivoire et le Sénégal. Le coût du projet est estimé à environ 25 milliards $. Le gazoduc Nigéria-Maroc sera alimenté par les pays producteurs de gaz qu’il traversera. Il permettra notamment aux Etats ouest-africains de remplacer la production d’électricité au fioul par une production basée sur le gaz, rapporte Comprendre.media. Cela devrait d’une part contribuer à réduire les dépenses liées à la production et favoriser d’autre part une meilleure transition énergétique dans la région. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *