Kenya : le gouvernement abandonne son projet de nationaliser la Kenya Airways

Le gouvernement kényan a décidé d’abandonner le projet de nationalisation de la compagnie aérienne Kenya Airways. L’information a été révélée par le Fonds monétaire international (FMI). Les coûts de la nationalisation du transporteur sont assez élevés. Ils pourraient siphonner les ressources de l’Etat. Ce dernier préfère donc conserver ses fonds à des fins plus utiles. Il faudra 1 milliard $ pour restructurer la dette de la Kenya Airways. L’Etat, à lui seul, a déjà garanti 750 millions $ sur cette somme. Ce qui constitue déjà une lourde charge financière pour lui.

« Les autorités kényanes (…) envisagent des mécanismes appropriés pour protéger les intérêts financiers du Trésor public pendant le processus de restructuration » a déclaré le FMI. La Kenya Airways a besoin de la refonte totale et radicale de son modèle commercial, selon l’institution. Cela est nécessaire pour minimiser le fardeau qu’elle impose à l’Etat kényan. D’autant plus en cette période où l’industrie aérienne a été gravement touchée par les effets de la pandémie de Covid-19. Le FMI recommande une réduction des opérations de la compagnie et du personnel. Il préconise également une amélioration de l’efficacité des décisions et la renégociation des contrats avec les fournisseurs de l’entreprise. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *