Un Somalien sur quatre pourrait bientôt souffrir d’une faim grave (ONU)

La crise alimentaire qui sévit en Somalie pourrait s’aggraver dans les mois à venir. Un Somalien sur quatre risque de souffrir gravement de la faim selon les Nations unies. Cette situation sera due à la sécheresse record enregistrée en 2021. Cette année, la Somalie a connu le plus long et le plus dramatique épisode de sécheresse de ces quatre dernières décennies, rapporte RFI.

Les puits sont totalement secs, le bétail meurt par manque de pâturage et d’eau, les prix des denrées alimentaires ont explosé de 30% à 60%. Les prochaines récoltes s’annoncent terriblement maigres, soit environ -70% par rapport à celles précédentes. En 2021, 170 000 Somaliens ont fui leurs maisons pour aller chercher de l’eau et de la nourriture. La situation devient tragique dans le pays. Le pire concerne notamment les plus vulnérables.

300 000 enfants de moins de 5 ans courent le risque de souffrir d’une malnutrition sévère et sont exposés à une mort imminente. « Si nous ne les aidons pas dans un délai rapide, ils mourront » prévient l’ONU. La solution immédiate pour résoudre ce problème réside dans la mobilisation de ressources. Les Nations unies ont donc lancé un appel à contribution pour collecter 1,5 milliards $. Ces fonds permettront de répondre convenablement aux besoins du pays dont sept habitants sur dix sont pauvres. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *