Nigéria : Royal Dutch Shell interrompt les exportations de pétrole brut sur son terminal

Royal Dutch Shell a décidé d’interrompre les exportations de pétrole brut depuis son terminal nigérian de Forcados. La compagnie anglo-néerlandaise explique qu’il s’agit d’un cas de force majeure. Ledit terminal expédie plus de 200 000 barils de pétrole brut par jour. Sa mise aux arrêts porte ainsi un coup violent à l’industrie nigériane de l’or noir. Celle-ci souffre déjà d’une baisse de production qu’elle a du mal à endiguer depuis quelques temps.

La compagnie pétrolière de l’Etat fédéral nigérian et Shell n’ont donné aucune indication sur le temps que durera cette interruption. Les deux entreprises ignorent donc l’étendue des répercussions que ce problème aura sur l’économie nationale. Les autorités tablent sur une production de 1,88 millions de barils de pétrole brut par jour pour un prix de référence de 57 $/baril, en 2022. Ces prévisions du gouvernement fédéral risquent d’être fortement perturbées au cours des prochains mois. Faut-il le rappeler, le Nigéria collecte 90% de ses recettes dans le secteur pétrolier. Ce dernier représente à lui seul, la moitié du Budget national. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *