Afrique : 172 millions $ du Fonds Opep pour soutenir le développement durable

Le Fonds Opep pour le développement international a validé le décaissement de 172 millions $ pour soutenir la croissance durable dans six pays africains. Il s’agit du Ghana (20 millions $), de la Côte d’Ivoire (60 millions $), du Kenya (40 millions $), du Lesotho (19 millions $), du Malawi (15 millions $) et du Rwanda (18 millions $).

Au Ghana, le prêt accordé permettra de réaliser la deuxième phase du Projet de développement rural intégré. Ce dernier vise à élargir l’infrastructure socioéconomique nationale. Il améliorera aussi les moyens de subsistance pour 120 000 personnes vivant dans les districts les plus touchés par la pauvreté. Des salles de classe, des cliniques de santé et des marchés seront construits dans ces régions. Des crédits seront octroyés aux petites et moyennes entreprises locales intervenant dans le secteur agricole.

Le financement obtenu par la Côte d’Ivoire lui permettra de mettre en œuvre, son projet de pôle agro-industriel du Nord (2 PAI-Nord). Il soutiendra la construction et la réhabilitation d’infrastructures sociales telles que les centres de santé et les écoles. La sécurité alimentaire sera renforcée ainsi que les revenus des ménages. Le Kenya se servira de son enveloppe pour financer le développement d’un réseau routier urbain dans cinq comtés. Une fois ces zones désenclavées, cela devrait favoriser l’amélioration de l’accès aux services sociaux et aux marchés.

Le Lesotho investira les fonds reçus dans le projet de régénération des paysages et des moyens de subsistance (ROLL). Cela permettra de réduire la dégradation de l’environnement dans plus de 2200 villages. Les PME intervenant dans ces régions pour soutenir le développement rural bénéficieront d’un appui financier grâce à ce projet.

Le Malawi utilisera quant à lui son financement pour fournir de l’eau dans la ville de Dowa. Cela devrait permettre d’améliorer les conditions sanitaires d’environ 100 000 personnes. Le Rwanda injectera le prêt qu’il a obtenu dans le projet de la route Nyacyonga-Mukoto pour faciliter le transport pour 2,8 millions de personnes. La construction de cette route contribuera aussi à l’augmentation des échanges commerciaux avec la RDC et l’Ouganda. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *