RDC : 530 millions $ de versements miniers non déclarés par la Banque centrale

Des versements miniers de 530 millions $ effectués par la société Gécamines n’ont pas été déclarés par la Banque centrale de la République démocratique du Congo (RDC). Les fonds auraient disparu, selon l’inspecteur général des finances, Jules Alingete. Ils auraient dû être versés dans les caisses de l’Etat. « Nous n’avons trouvé aucune trace de ce virement sur le compte du Trésor national » fait savoir Alingete. C’était dans une lettre adressée à un consortium de média dont Bloomberg. Il s’agirait selon lui, de l’un des plus grands détournements de fonds opérés en RDC. L’opération frauduleuse a eu lieu sous le régime de l’ancien président Joseph Kabila.

Interrogées sur la situation, la Gécamines et la Banque centrale n’ont donné aucune réponse. La Gécamines est une société d’Etat. Elle s’organise en coentreprise avec les compagnies étrangères pour exploiter les ressources minières du pays. Faut-il le rappeler, la RDC détient les plus grandes réserves de cobalt au monde, et de cuivre en Afrique. Malgré ses richesses, elle n’arrive pas à se hisser au rang des superpuissances économiques. Des enquêtes ont révélé que plusieurs centaines de millions $ ont été détournés sous le règne de Joseph Kabila au profit de ses proches. Autant de problèmes qui minent le développement de la RDC. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *