Maroc : le variant Omicron détecté malgré les mesures urgentes adoptées

Le Maroc a enregistré son premier cas d’infection au variant Omicron le mercredi dernier. Il s’agit d’une femme habitant à Casablanca. D’après le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, ce cas n’est pas venu de l’étranger. Il est purement local. Ce qui soulève des problèmes quand on sait que le Maroc a été le premier pays d’Afrique à prendre des mesures urgentes pour interdire l’arrivée du variant Omicron sur son territoire. Parmi celles-ci, figure notamment la suspension de tous les vols à destination du Royaume chérifien.

La dame infectée par le variant a été placée sous supervision médicale. La situation sera suivie de près dans le pays, indique Baitas. Lorsqu’elle sera conforme aux attentes des autorités, ces dernières pourront alors assouplir les restrictions et envisager une réouverture des frontières. Les mesures en vigueur auront « un impact sur le secteur touristique » reconnaît Baitas. « Mais nous devons établir des priorités avec soin » et le secteur du tourisme en est une, poursuit-il.

« Le gouvernement est conscient de ces contraintes » déclare le porte-parole cité par l’Agence de presse africaine (APA). Cependant, « la responsabilité première est de protéger des vies et d’éviter un revers épidémique ». Ce qui « nécessitera de décisions et des mesures difficiles à comprendre et à accepter par les citoyens ». 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *