Nigéria : la BAD accorde un prêt de 210 millions $ pour développer le potentiel agricole

La République fédérale du Nigéria a reçu un prêt de 210 millions $ de la part de la Banque africaine de développement (BAD). L’enveloppe permettra de financer le « Nigeria special agro-industrial processing zone program ». Il s’agit d’un projet visant à apporter des infrastructures économiques aux zones rurales à fort potentiel agricole. « Nous avons plusieurs millions d’hectares de terres arables disponibles et nous nous sommes lancés dans la création de zones de transformation agricole spéciales à travers le pays » a déclaré le président nigérian Muhammadu Buhari. Il s’exprimait ainsi face aux dirigeants mondiaux lors du récent Sommet de la Future Investment Initiative à Riyad.

Ces zones attireront les investissements des agro-industriels et des entrepreneurs privés. Elles pourront ainsi contribuer au développement économique et social des endroits défavorisés du Nigéria tout en réduisant l’exode rural. Les régions concernées par le projet représentent 19% de la superficie nigériane. Les bénéficiaires sont estimés à 50,4 millions de personnes. Le projet « impactera 1,5 millions de ménages et devrait créer 400 000 emplois directs et 1,5 millions d’emplois indirects ». C’est ce qu’a indiqué Lamin Barrow, directeur pays de la BAD au Nigéria.

Le programme soutiendra les efforts du Nigéria pour augmenter la productivité agricole, promouvoir les investissements, créer de la richesse et transformer les zones rurales en couloirs de prospérité économique. Les fonds alloués par la BAD seront injectés dans la première phase du projet qui cible Abuja et sept Etat fédérés dont Oyon Ogun et Kano. Cette phase permettra de renforcer la chaîne de valeur des filières cacao, riz, tomate, arachide, élevage et pêche. Elle nécessitera un financement total de 538,05 millions de dollars.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *