Tunisie : la suspension du Parlement prolongée jusqu’en décembre 2022

La suspension du Parlement tunisien, décrétée par le président Kaïs Saïed, a été prolongée d’une année supplémentaire. Elle prendra fin à la tenue des élections législatives en décembre 2022. Cette nouvelle décision a été prise par le Chef de l’Etat tunisien. Ce dernier s’est arrogé tous les pouvoirs institutionnels. Kaïs Saïed a également annoncé un référendum pour la révision de la Constitution.

Dès le 1er janvier, le président tunisien organisera des « consultations » populaires dans le pays. Elles porteront sur les amendements constitutionnels et électoraux, rapporte Le Monde. Elles prendront fin le 20 mars 2022. « Les réformes constitutionnelles et autres seront soumises à référendum le 25 juillet 2022, jour anniversaire de la proclamation de la République ».

La révision de la Constitution vise à répondre aux attentes de la population tunisienne, défend Kaïs Saïed. « Si le peuple ne peut plus exercer sa souveraineté, car le texte (la Constitution) ne le lui permet plus, il faut élaborer un nouveau texte. Les Constitutions ne sont pas éternelles » a-t-il déclaré. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *