Le Ghana percevra 3500$ chez les compagnies aériennes pour chaque passager non-vacciné

L’Etat ghanéen a décidé de prélever 3500 $ par passager non-vacciné, chez les compagnies aériennes. Cette mesure vise à contraindre les transporteurs aériens à ne recevoir que des personnes vaccinées à bord de leurs aéronefs. L’objectif du gouvernement ghanéen est d’empêcher qu’une nouvelle vague de la pandémie de Covid-19 frappe la population. D’autant plus que le nouveau variant, Omicron, cause de nouveaux pics de contaminations dans les pays du monde.

Les transporteurs emmenant des passagers vaccinés qui ne détiennent pas de test PCR négatif seront aussi taxés. Les compagnies aériennes sont donc invitées à respecter les règles mises en place par l’Etat ghanéen pour échapper aux amendes. Le Ghana compte actuellement plus de 132 000 cas d’infections avec plus de 1240 décès. Les autorités ont interdit à tout adulte de prendre l’avion sans qu’il ne se soit vacciné. Les Ghanéens à l’étranger devront se faire vacciner à leur arrivée à l’aéroport.

Depuis deux semaines, 60% des personnes infectées au Ghana sont identifiées à l’aéroport principal du pays. « L’augmentation attendue pendant la période des fêtes de fin d’année appelle des actions urgentes pour prévenir une recrudescence importante des cas de covid-19 au Ghana ». C’est ce qu’a déclaré Patrick Kuma-Aboagye, chef du service de santé ghanéen. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *