Gabon : « L’économie se remet progressivement » (FMI)

« L’économie (gabonaise) se remet progressivement de la forte contraction de l’année dernière ». C’est ce qu’a déclaré l’équipe du Fonds monétaire international (FMI) qui s’est rendue au Gabon du 8 au 14 décembre. Elle y a mené des discussions avec les autorités gabonaises sur la première revue de l’accord élargi au titre du Mécanisme élargi de crédit (MEC). Ce dernier a été approuvé en juillet dernier par l’institution financière.

Selon l’équipe du FMI, la reprise économique gabonaise est soutenue par « la hausse des prix du pétrole, les mesures de lutte contre la pandémie et l’augmentation du taux de vaccination ». La croissance économique du pays devrait s’établir à 1,5% en 2021 contre une récession de 2,7% (Banque africaine de développement) en 2020. D’après le FMI, cette croissance devrait atteindre 3% en 2022.

L’institution financière indique toutefois que « la reprise économique reste fragile et soumise aux risques liés à la pandémie et aux prix du pétrole ». Elle a par ailleurs salué l’adhésion du Gabon à l’Initiative de Transparence des industries extractives (ITIE). Il s’agit selon le FMI d’ « un pas encourageant ». Le Gabon doit cependant « poursuivre les efforts pour réduire les déperditions et accroître les recettes des secteurs pétroliers miniers ». Il faudra aussi « réduire les exonérations et accroître les recettes non-pétrolières ».

À l’issue de la mission, l’équipe du FMI s’est réjouie des « discussions fructueuses » qu’elle a eues avec les autorités gabonaises. Celles-ci ont porté sur « les mesures à prendre pour améliorer la mise en œuvre du programme et achever la première revue », indique Boileau Loko, chef de l’équipe du FMI. Les deux parties ont également échangé sur « les politiques économiques et réformes structurelles qui pourraient constituer la base du programme en 2022 ». Boileau Loko annonce de nouvelles discussions avec les autorités gabonaises dans les semaines à venir. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *