Piraterie maritime : 1,9 milliards $ de pertes pour les Etats côtiers du Golfe de Guinée

Les Etats côtiers du Golfe de Guinée perdent 1,92 milliards $ par an à cause de la piraterie maritime. Les groupes de pirates intervenant dans cette région gagnent dans le même temps, 5 millions $ de revenus directs par an. Ces fonds proviennent notamment du vol et des prises d’otages. Cela ressort d’un rapport conjointement réalisé par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et l’Institut de recherche Stable Seas. Il est intitulé « Pirates du Golfe de Guinée : Une analyse des coûts pour les Etats côtiers ». 

La plupart des pirates qui opèrent dans le Golfe de Guinée se trouvent dans le Delta du Niger. « (…) Il devient clair que les pays du Golfe de Guinée ont le plus à gagner de la réduction de la piraterie et des vols à main armée dans la région ». Le document cité par l’AFP, indique que « l’Asie du Sud-Est et le Golfe de Guinée ont connu presque le même nombre d’incidents en 2020 ». Toutefois, « 623 des 631 marins touchés par des enlèvements dans le monde en 2020 travaillaient dans le Golfe de Guinée ». 

La piraterie maritime s’est développée ces dernières années dans le Golfe de Guinée. Les pays de la région ont des difficultés à mettre en place, une politique de riposte efficace. Selon les auteurs du rapport, « toute contribution militaire doit être déployée en étroite coordination avec les pays de la région ». La collaboration multilatérale devrait être l’arme ultime pour arrêter le phénomène. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *