Une « menace sérieuse » plane toujours sur la Libye à l’approche de la présidentielle (ONU)

L’élection présidentielle libyenne approche à grands pas. Ce pays traverse une crise à la fois politique, sécuritaire et économique depuis la chute du dictateur Mouammar Kadhafi. À trois semaines du scrutin, les Nations unies sortent un nouveau rapport qui pourrait inquiéter quant à la bonne tenue du vote. Les experts de l’ONU déclarent qu’il y a « toujours une menace sérieuse » qui plane sur la Libye. Celle-ci s’explique par la « présence continue » des combattants tchadiens, soudanais, syriens et russes sur le territoire national.

De plus, « l’embargo sur les armes reste totalement inefficace », rapporte Le Monde. Par conséquent, « les stocks d’armes restent élevés et suffisants pour alimenter tout conflit futur » selon les experts. Ce, même si la livraison d’armes a chuté en 2021 par rapport à l’année précédente. Cette situation empiète sur la confiance des électeurs quant à la tenue pacifique de l’élection. Le mardi dernier, le ministre de l’Intérieur libyen, Khaled Mazen, a déclaré qu’il y avait une « aggravation des violations » à l’approche du scrutin.

« L’entrave continue du plan de sécurité et l’aggravation des violations et des atteintes nuiront aux efforts déployés pour la sécurisation (du processus électoral) » rapporte TV5 Monde. Cela « impactera directement le déroulement des élections et notre engagement à les tenir dans les délais » craint Mazen. Le rejet de la candidature du fils de Mouammar Kadhafi pourrait aussi constituer une menace pour la tenue pacifique de la présidentielle du 24 décembre prochain. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *