L’Ouganda dément la saisie de son aéroport par la Chine pour défaut de service de la dette

Des informations ont été publiées par des médias, indiquant que la Chine pourrait bientôt procéder à la saisie d’un aéroport ougandais. La raison évoquée par ces sites d’informations comme Daily Monitor est relative au défaut du service de la dette. En effet, l’Ouganda a emprunté en 2015, un montant de 200 millions $ auprès de la Chine. Les conditions d’octroi du prêt stipulent qu’en cas de non-remboursement, l’Ouganda devra céder le contrôle de l’aéroport d’Entebbe au créancier.

Cependant, le délai de remboursement n’a pas encore expiré. Le gouvernement ougandais précise que la dette a été levée sur une maturité de 20 ans avec une période de grâce de 7 ans. Ce qui veut dire que le pays dispose encore d’assez de temps pour rembourser sa dette, rapporte Africanews. Les informations liées à une quelconque saisie de l’aéroport sont donc fausses. Elles ont toutes été démenties à la fois par le gouvernement ougandais et l’ambassade chinoise. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *