Nigéria : le gouvernement fédéral remplacera les subventions au carburant par les dons aux pauvres

Le gouvernement fédéral du Nigéria a décidé de remplacer les subventions au carburant par des dons aux pauvres. L’annonce a été faite hier par le ministre des Finances, Zainab Ahmed. Cette initiative démarrera en juillet prochain, après la fin des subventions au carburant. L’arrêt de ces allocations s’inscrit dans le cadre de la nouvelle loi pétrolière qui exige au gouvernement de laisser le marché fixer le prix de l’essence. Le gouvernement nigérian accordera 12,15 $/mois à chacune des 40 millions de personnes pauvres du pays. Ce projet coûtera 5,8 milliards $/an à l’Etat fédéral. À titre de comparaison, les subventions au carburant coûtent plus de 7 milliards $ par an.

Les analystes soulignent toutefois la forte corruption que cette initiative pourrait engendrer. Les pauvres du Nigéria ne disposent pas de comptes bancaires. Ce qui posera des soucis de transparence lors du virement des subventions. Le gouvernement affirme cependant qu’il veillera à ce que les payements soient versés aux bénéficiaires. Il compte utiliser les numéros de vérification biométrique ou les cartes d’identité nationale, à défaut du numéro de compte bancaire. Il dit concevoir un plan avec la Banque mondiale pour rendre les opérations fiables et transparentes. Pour certains, le gouvernement préfère accorder les subventions aux pauvres pour obtenir leur soutien lors de la présidentielle de 2023. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *