La BAD a investi 3,6 milliards $ dans la riposte anti-covid en Afrique

Les fonds dégagés par la Banque africaine de développement (BAD) dans la riposte anti-covid en Afrique, sont actuellement estimés à 3,6 milliards $. Ils ont été déployés sous forme de soutien budgétaire d’urgence aux pays du continent. Ils ont été investis dans les secteurs de la santé, de la protection sociale et de l’économie. D’après la revue annuelle sur l’efficacité du développement, publiée hier et citée par Fraternité Matin, l’investissement de la BAD a permis de soutenir 12,3 millions de ménages vulnérables en Afrique. Cette contribution de la BAD fait d’elle, l’une des principales institutions financières du monde à avoir aidé le continent dans la crise de Covid-19.

Les pays africains ont été confrontés à des situations d’endettement et de déficits budgétaires inédits. Ils s’en sont retrouvés incapables d’amorcer leur développement, sans recourir à des emprunts ou à une aide étrangère. Toutefois, l’aide apportée aux petites et moyennes entreprises (PME) a su limiter l’impact de la pandémie. Celles-ci ont généré des revenus de 2 milliards $ en 2020. Ce qui a permis aux familles des employés de ces PME de tenir durant la crise. « La détermination de la BAD à soutenir le continent pour qu’il réalise pleinement son potentiel est plus forte que jamais » martèle Akinwumi Adesina, président de la BAD. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *