RDC : les permis miniers sont suspendus jusqu’à nouvel ordre

Le président congolais, Félix Tshisekedi, a demandé une suspension des permis de recherche et d’exploitation miniers. Cette décision fait suite à la publication du rapport qui a été réalisé sur l’exploitation illégale des ressources minières en RDC. La suspension ordonnée par le président congolais restera en vigueur jusqu’à l’assainissement total et urgent du fichier cadastral minier, rapporte Actualité.CD.

Le Chef de l’Etat a demandé à sa ministre des Mines, Antoinette N’Samba Kalambayi, de procéder à la rationalisation de la gestion du secteur minier. Il faudra notamment lutter contre la fraude minière, sans oublier de mettre fin à la dilapidation des actifs miniers du pays. Le président congolais a par ailleurs ordonné que les travaux de la commission parlementaire sur les mines démarrent. Cette dernière devra identifier les sociétés minières censées céder 10 % de leur capital à la RDC dès que leur permis de recherche devient un permis d’exploitation.

Le rapport publié indique en effet que plusieurs sociétés minières exploitent les ressources congolaises sans en avoir l’autorisation. Le document cité par RFI souligne que « ces entreprises minières s’enrichissent, se comportent comme maîtres en territoire conquis et détruisent l’environnement ». Il révèle également que des agents de police et de l’armée sont impliqués dans cette affaire. Ceux-ci s’arrangent pour que ces entreprises ne soient jamais sujettes au contrôle des services de l’Etat.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *