Le Cameroun a été surfacturé à 26,53 millions $ sur les tests covid

L’Etat camerounais a été surfacturé à 26,53 millions $ sur les tests covid qui lui ont été vendus. L’information ressort du rapport d’audit sur le Fonds spécial de solidarité nationale pour la lutte contre le coronavirus et ses répercussions économiques et sociales. La présente investigation a été menée par la Chambre des comptes. En plus de la surfacturation, « la société chargée des opérations d’importation de 1,4 millions de tests, était inexpérimentée ». Le surplus de frais qui a été facturé à l’Etat camerounais a bénéficié à deux entités médicales. Il s’agit des sociétés Mediline Medical Cameroon SA et Moda Holding Hong Kong. Les deux sont d’ailleurs « étroitement liées », souligne le rapport d’audit.

Outre cette surfacturation, les auditeurs révèlent que des médicaments évalués à près d’un million $, ont disparu. « Aucune information sur la gestion des stocks de ces médicaments n’a été mise à la disposition de la Chambre des comptes » indique le rapport. Cette dernière estime donc « que ces médicaments sont soit détournés au profit des personnes privées, soit qu’ils ont fait l’objet d’une livraison fictive ». Cet audit fait suite à des informations qui ont circulé dans la République camerounaise. Ces dernières faisaient état de « graves » malversations financières et de prise illégale d’intérêts dans la gestion de la pandémie de Covid-19. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *