Kenya : les coûts du service de la dette augmenteront de 22%

Les coûts du service de la dette du Kenya devraient augmenter de 22 % au cours de l’année budgétaire qui s’achèvera en juin 2022. C’est ce qu’indique le Bureau du Budget du Parlement. Cette situation sera due à l’effondrement du shilling kényan. Ce dernier s’est déprécié de 7,4 % en 2021. On échange désormais 112,06 shillings contre un dollar.

D’après le Bureau, les dépenses qui seront effectuées par l’Etat kényan dans le cadre du remboursement de sa dette continueront d’augmenter tant que la valeur du shilling régressera. Durant la précédente année budgétaire, les coûts du service de la dette du Kenya ont cru de 20 % à 6,96 milliards $. Cette augmentation a aussi été causée par la dépréciation de la monnaie locale.

Ces dernières semaines, « les fluctuations des taux de change ont été plus modestes » se réjouit Tobias Rasmussen, représentant résident du FMI au Kenya, cité par Bloomberg. « Nous pensons qu’en maintenant la flexibilité des taux de change, l’économie kényane pourrait mieux absorber les chocs liés à la dépréciation du shilling » a-t-il déclaré. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *