Les pays pauvres sortiront de la crise avec un niveau d’endettement inédit (Banque mondiale)

« Les pays les plus pauvres sortiront de la pandémie de Covid-19 avec le niveau d’endettement le plus lourd de ces dernières années » annonce la Banque mondiale. Son nouveau rapport intitulé « Debt transparency in Developing Economies » expose certains faits. Il révèle que la façon dont les pays en développement gèrent leur dette, manque cruellement de transparence. 40 % d’entre eux n’ont publié aucune donnée sur leur situation débitrice durant ces deux dernières années. Les autres, quant à eux, ne montrent pas toute l’étendue de leur dette. Ils préfèrent juste publier les emprunts réalisés par le gouvernement central.

15 pays d’Afrique subsaharienne ont obtenu des prêts sous la garantie de leurs ressources naturelles entre 2004 et 2018 sans publier la moindre information. Certains d’entre eux ont préféré recourir aux marchés financiers locaux pour accumuler la plus grande partie de leur dette. C’est une situation qui les défavorisera sur les marchés internationaux des capitaux, prévient la Banque mondiale.  

« Les opérations de réconciliation et de restructuration de la dette, pourtant indispensables, seront retardées par le manque de transparence » déclare David Malpass, président du groupe de la Banque mondiale. L’institution de Bretton Woods invite donc les pays pauvres à régulariser leur situation. Il faut qu’ils fournissent toutes les informations nécessaires, concernant leur endettement. Autrement, ils verront l’intérêt des investisseurs étrangers disparaître progressivement.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *